Nos opinions et la vérité

Les réseaux sociaux ont multiplié les possibilités pour chacun individuellement de publier ses réactions, ses opinions, en exprimant même des jugements dénués d’indulgence, de compréhension, de respect. Cela donne lieu à de multiples discussions qui parfois tournent mal.

 

Un enseignement initiatique rappelle que l’ego, le petit moi avec ses goûts, ses préférences, ses partis pris, est trop limité pour pouvoir se considérer comme une référence universelle de vérité.

Chacun bien sûr est libre d’exprimer ses idées. Mais le Maître Omraam pense qu’on ne peut s’approcher de la vérité que par un long travail pour manifester les qualités de la sagesse – lucidité, mesure, intégrité… – unies aux qualités de l’amour – ouverture aux autres, patience, bonté… *

 

*On peut lire à ce sujet : Coll. Izvor n° 234, La vérité fruit de la sagesse et de l’amour
"C'est sa vérité à lui..."
Il y a tellement d’opinions différentes et contradictoires qui circulent de par le monde, et pourtant ceux qui les expriment prétendent chacun être dans le vrai ! Comment se fait-il qu’ils n’arrivent pas à s’entendre sur ce qu’ils appellent la vérité ?
C’est très simple : c’est parce que leurs opinions reflètent le degré de développement de leur cœur et de leur intelligence. Lorsque quelqu’un dit : « Pour moi, la vérité c’est ceci ou cela… », c’est sa vérité à lui, et cette vérité vous parle de son cœur et de son intelligence, qui sont ou très développés ou au contraire insuffisants, déformés… Si la vérité était indépendante de l’activité du cœur et de l’intellect, tous devraient s’entendre pour découvrir la même. Or ce n’est pas le cas, bien au contraire : quel que soit le sujet, personne n’est d’accord.
Sauf ceux qui possèdent le véritable amour et la véritable sagesse : ceux-là ont découvert les mêmes vérités, c’est pourquoi ils parlent tous le même langage universel.

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov, Pensées Quotidiennes 2009, 14 mai
"D'ici quelques années peut-être, j'y verrai clair !"
Comment se fait-il que les gens soient toujours si convaincus d’avoir raison sur tout, sur la religion, la politique, l’amour ?… Quelques années après ils ont complètement changé d’avis, et ils croient toujours avoir raison. Dans leur jeunesse ils pensaient d’une façon, adultes ils pensent d’une autre, et dans leur vieillesse ils penseront encore différemment. Alors pourquoi sont-ils chaque fois tellement attachés à leurs idées ?
Ils devraient se dire : « Puisque j’ai déjà changé plusieurs fois d’opinion, qui me dit que maintenant je suis dans le vrai ? » Oui, même à 99 ans on doit se dire : « J’attends encore pour me prononcer. D’ici quelques milliers d’années peut-être j’y verrai clair. J’ai déjà changé d’opinion tant de fois dans mon existence ! »
C’est bien d’être convaincu, mais pas convaincu de ses capacités de jugement, car elles sont limitées, incomplètes. Vivez encore un peu et vous changerez d’avis.

 

Œuvres Complètes, t. 22 (éd.1986), 6 juin
" Il n'y a de vérité qu'universelle..."
La vérité n’est pas une découverte que chacun fait séparément, et les humains pourront dire qu’ils ont trouvé la vérité uniquement lorsqu’ils parviendront à vivre tous ensemble en harmonie.
Oui, la vérité n’est pas quelque chose d’abstrait, elle est l’expression d’une organisation telle que tous s’accordent et sont en paix les uns avec les autres. Pour y arriver, de nombreux ajustements, adaptations et mises au point sont bien sûr nécessaires, et c’est là notre travail à tous.
Il n’y a de vérité qu’universelle, et donc il n’y a de vérité que dans l’unité.
Et comment se manifeste cette unité ? Quand tous les humains sentent qu’ils ont les mêmes besoins fondamentaux, quand ils éprouvent les privations infligées aux autres comme s’ils les subissaient eux-mêmes, quand le mal fait aux autres est un mal qu’on leur fait aussi à eux.

 

Pensées Quotidiennes 2008, 25 février
"... il faudrait penser aussi un peu à l'avis des autres"
Chacun dit : « À mon sens c’est comme ci… à mon avis ça devrait être comme ça… » Très bien, mais il faudrait qu’ils pensent aussi un peu à l’avis des autres. De son point de vue, chacun a raison, mais la raison de chacun produit la bagarre générale. Ainsi va le monde, comme on dit, et il va de bagarre en bagarre. Et le plus extraordinaire, c’est qu’en même temps les gens regrettent et se plaignent qu’on ne puisse pas faire régner la paix.

 

Izvor n° 234, La vérité fruit de la sagesse et de l’amour, chap. X
"...s'analyser afin d'améliorer son comportement..."
Vous avez tous des opinions, des points de vue, et c’est normal. Mais est-ce que vous vous demandez de temps en temps ce qui vous fait accepter ou rejeter telle opinion ou tel point de vue ?… Tâchez de voir quelles sont les tendances en vous qui vous empêchent de vous prononcer impartialement, et ne vous montrez pas toujours si sûrs d’être dans le vrai.
Tant qu’on ne se décide pas à s’analyser afin d’améliorer son comportement, on continuera à s’affronter avec les autres sur toutes sortes de sujets qui n’en valent pas la peine. Il faut que nous prenions conscience de ces tendances inférieures qui obscurcissent notre regard intérieur et nous maintiennent dans des idées et des opinions erronées ; car cela nous empêche de retrouver cette unité originelle où tous les êtres peuvent enfin s’entendre et se comprendre.

 

Pensées Quotidiennes 2006, 13 octobre

Retrouvez les autres rubriques sur l’Enseignement.