Le travail sur soi - Fraternité Blanche Universelle
Fraternité Blanche Universelle, FBU, Omraam Mikhaël Aïvanhov, enseignement spirituel, spirituality, teaching, Universal White Brotherwood
17198
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-17198,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive
 

Le travail sur soi

Nous sommes tous les jours confrontés à des problèmes à résoudre, des obligations, des soucis,
avec des choix à faire en permanence. Au lieu de nous laisser guider par notre nature ordinaire, matérielle,
nous gagnerons à introduire en nous l’ordre et l’harmonie qui existent
dans la partie la plus élevée de notre être, notre partie divine.

Le travail sur soi consiste donc à remplacer nos pensées, nos sentiments et nos activités prosaïques
par d’autres, plus subtils, plus purs et désintéressés. Ces éléments spirituels, cette quintessence
que nous ajoutons aux événements de notre vie, nous combleront et nous transformeront en profondeur,
et nous deviendrons un facteur bénéfique pour le monde entier.

 

Le vrai travail, c’est d’accorder tous les courants et les énergies en soi et en dehors de soi,
afin de les faire converger vers la Source de la vie, la Cause première.
(Omraam Mikhaël Aïvanhov, Pensées Quotidiennes 2009, 30 octobre).
Clic pour lire l'extrait sur l'alchimie spirituelle

L’alchimie spirituelle

L’alchimie étudie l’art de la transformation de la matière, et si quelques personnages du passé ont pu fabriquer de l’or, ce mot évoque encore aujourd’hui une science et des techniques chargées de mystères et de secrets.

Mais l’alchimie spirituelle est bien autre chose, elle s’occupe aussi et surtout de la matière psychique. Elle ne coupe pas l’homme en deux : un esprit -le ciel- qui serait seul digne d’intérêt, et un corps -la terre, la matière- qu’il faudrait ignorer, mépriser. Si le corps et l’esprit ont été créés l’un et l’autre, c’est qu’ils ont quelque chose à faire ensemble. L’œuvre alchimique est d’arriver à se transformer intérieurement pour tout changer en or, c’est-à-dire en lumière.

La pierre philosophale, qui est le but du travail alchimique, est l’union des deux principes masculin et féminin, le soufre et le mercure, qui s’unissent pour produire un enfant : le sel. La préparation de la pierre philosophale est longue et ardue, elle obéit aux mêmes lois que la conception et la gestation d’un enfant, ces mêmes lois qui régissent les différents règnes de la création.

On retrouve donc le même processus cosmique : le travail de l’esprit sur la matière. L’esprit fertilise la matière en introduisant en elle sa quintessence, et l’enfant né de ce travail c’est l’être humain, mais aussi l’univers tout entier avec la multitude des créatures qui le peuplent.

Clic pour lire l'extrait sur les richesses intérieures

Les richesses intérieures

L’être humain est un laboratoire immense où sont rassemblés tous les éléments, solides, liquides, gazeux et même ignés ; car c’est le feu qui organise la vie et donne cohésion à tous ces éléments dont l’être a besoin pour son développement physique, psychique et spirituel. Naturellement, on est obligé de chercher ces éléments à l’extérieur pour croître et survivre dans la nature, mais n’oublions pas que tout est en nous, et c’est cette conscience de nos richesses, de nos pouvoirs, qu’il s’agit d’acquérir et développer.

Ces richesses sont enfouies et cachées profondément en nous, on ne les voit pas. Nous pouvons faire des efforts pour les découvrir, descendre en nous-même, et trouver alors ces quintessences qui s’appellent amour, sagesse, douceur, bonté, paix, inspiration, pureté, gratitude.

Clic pour lire l'extrait sur les évidences ordinaires et la raison

Les évidences ordinaires et la raison

Dans le cours de la vie quotidienne, nous sommes face à des situations qui nous semblent évidentes : la faiblesse, les peurs, la maladie, les échecs, les difficultés diverses. Mais pourquoi nous incliner devant ce que le monde physique nous présente comme une nécessité inéluctable ? Pourquoi capituler devant une raison matérielle limitative ?

 

Si on apprend comment agir, si on met en avant la force de l’esprit qui peut triompher de tout, c’est une autre raison, tout aussi évidente, qui se mettra en place et aura la victoire : la raison divine. Ceux qui acceptent de se laisser guider par elle, exercent leur pensée, luttent, avancent et deviennent maîtres de toutes les situations.

Clic pour lire l'extrait sur l'esprit et la matière

L’esprit et la matière

De la pierre jusqu’à la divinité, on assiste à l’évolution de la matière, car une des raisons de la présence humaine sur terre est non seulement d’étudier la matière, mais de la spiritualiser pour travailler avec les forces qui l’animent. Tous ceux qui cherchent à se perfectionner améliorent leur propre matière, leur matière physique mais également psychique, grâce au pouvoir de l’esprit.

 

L’esprit et la matière sont indissociables l’un de l’autre, ils œuvrent ensemble, chacun à la place qui est la sienne. Si nous ne pouvons pas nous soustraire aux exigences du plan physique, nous disposons de notre esprit, de la lumière, de la méditation, de la prière pour dominer la matière, la maîtriser et surtout l’animer de nouvelles vibrations.