Les richesses - Fraternité Blanche Universelle
Fraternité Blanche Universelle, FBU, Omraam Mikhaël Aïvanhov, enseignement spirituel, spirituality, teaching, Universal White Brotherwood
16517
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16517,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive
 

Les richesses

L’être humain possède d’innombrables richesses et qualités en lui. Il lui appartient d’en prendre conscience et de les cultiver pour en faire bénéficier les autres autour de lui. À l’instar des richesses matérielles, nos richesses intérieures sont comme un capital que nous devons faire fructifier.

Ne pas les convoiter ni les garder pour soi
Vouloir posséder n’a en soi rien de répréhensible, à condition que ce ne soit pas au détriment des autres. Et celui qui est riche ne doit pas tout garder pour lui, mais apprendre à redistribuer ses richesses.
Il n’existe pas un être plus riche que le Seigneur, et son meilleur représentant pour la terre est le soleil. Le soleil est tellement riche qu’il déborde. Pourquoi ne pas l’imiter ? Si ce n’est avec des richesses matérielles que vous n’avez peut-être pas, montrez-vous généreux avec vos richesses spirituelles : la bonté, la compréhension, l’indulgence, le pardon…

 

Pensées Quotidiennes, 23 mars 2011
Nos vraies richesses viennent de Dieu
Efforcez-vous de prendre conscience de toutes les richesses que Dieu vous a données : votre cœur se remplira d’une telle reconnaissance, d’un tel amour que vous ne penserez plus qu’à aider et éclairer les autres.
Celui qui se sent riche ne peut pas tout garder pour lui, quelque chose l’oblige à faire des distributions. Alors, si vous voulez être un bienfaiteur de l’humanité, sentez-vous riche de toutes les richesses que vous avez reçues de la Providence et que personne ne peut vous enlever.

 

Pensées Quotidiennes, 20 août 2015
Les richesses spirituelles attirent des bénédictions
Il existe en France un proverbe qui dit “on ne prête qu’aux riches”, et les gens n’ont jamais bien compris d’où venait cette vérité, ils trouvent que c’est cruel et injuste : pourquoi donner à celui qui a déjà et laisser l’autre tomber dans une misère plus grande encore ? Eh non, c’est tout à fait juste : le Ciel ne peut donner ses bénédictions qu’à celui qui a déjà travaillé pour acquérir des richesses spirituelles, tandis que celui qui n’a rien fait pour s’enrichir finit même par perdre le peu qu’il avait.

 

Pensées Quotidiennes, 21 novembre 2003

Retrouvez les autres rubriques sur l’Enseignement.