La femme - Fraternité Blanche Universelle
Fraternité Blanche Universelle, FBU, Omraam Mikhaël Aïvanhov, enseignement spirituel, spirituality, teaching, Universal White Brotherwood
16478
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16478,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive
 

La femme et l’avenir de l’humanité

Elle tient une place de plus en plus importante dans la société et tout particulièrement en Occident ; peu à peu, elle acquiert des droits sociaux et politiques. De par ses qualités reconnues, on la retrouve sur le devant de la scène dans de nombreux domaines. Est-ce à son tour de dominer, ou n’y a-t-il pas une meilleure alternative?

Quand la femme s'éveille...
Ni l’homme ni la femme ne doit dominer, mais chacun d’eux doit s’efforcer de dominer son propre domaine. Que les femmes veuillent conquérir une liberté et des droits dont les hommes les avaient privées, c’est normal, mais elles doivent essayer d’y parvenir en approfondissant les richesses de leur propre nature, et non en essayant d’imiter les hommes dans leur mode de vie, leur comportement, leur façon d’être, etc.
Izvor n° 237, ch IV
Pendant des siècles l’homme a abusé de son autorité sur la femme ; il s’est montré égoïste, injuste, violent, cruel, et maintenant, bien sûr, la femme s’éveille. Mais elle ne s’éveille pas dans la lumière, elle s’éveille pour prendre sa revanche, ce qui n’est pas mieux, même pour elle. Il faut au contraire que la femme pardonne à l’homme ; puisqu’elle est la mère de l’homme, puisqu’elle a plus d’amour que lui, puisque sa nature la porte à être bonne, indulgente, généreuse, prête à se sacrifier, il ne faut pas qu’elle cherche à se venger. La femme doit s’éveiller maintenant à des vertus plus grandes, s’élever au-dessus de ses intérêts personnels.
Toutes les femmes de la terre doivent s’unir pour un travail de construction sur les hommes et sur les enfants qu’elles mettent au monde.
Izvor n° 214, ch XII

 

 Collection Izvor n° 214 et n°237
La complémentarité de l'homme et de la femme
D’après la véritable science ésotérique, rien n’est plus important que les principes masculin et féminin, l’homme et la femme. Et le jour où tous les deux comprendront ce qu’ils représentent en réalité, la vie changera complètement, la vie sociale, la vie économique et même la vie cosmique, et je suis absolument sûr que le Royaume de Dieu viendra alors sur la terre. Pourquoi est-ce impossible actuellement? Parce que les hommes et les femmes ne savent pas comment se regarder, s’apprécier, se connaître, se comporter, car le comportement dépend de ce que les êtres pensent et de la manière dont ils envisagent les choses.

 

 Œuvres Complètes, tome 7, partie II, II
La femme inspiratrice
…Par ses pensées, ses regards, son attitude, la femme est capable d’entraîner l’homme à accomplir les actes les plus nobles. L’homme ne demande qu’à être exalté, inspiré par la femme, c’est pourquoi tant que les femmes n’ont pas cet idéal dans la tête, et ne pensent qu’à s’abandonner au premier venu pour satisfaire leurs désirs et leurs plaisirs, elles resteront à côté de leur véritable vocation. La femme a pour vocation d’être l’éducatrice de l’homme.
Vous direz : « Mais elle est tellement plus faible et délicate que lui ! Comment peut-elle s’opposer à lui ? »
Il n’est pas nécessaire qu’elle s’oppose à lui ! Il suffit qu’elle pense à l’inspirer et à l’entraîner dans la meilleure direction. Et puis, comme je vous l’ai dit, elle peut aussi l’éduquer d’une autre façon : en éduquant ses fils, et ceux-ci, toute leur vie, respecteront les femmes à cause de leur mère. Oui, par l’influence quotidienne qu’elles peuvent avoir sur leurs fils, les mères sont capables de créer des caractères droits, nobles, généreux…

 

 Collection Izvor n° 214, ch. XII
La femme et son imagination créatrice
…En considérant son mari comme la manifestation du Père céleste, déjà magiquement la femme le lie au Père céleste. Vous croyez que cela ne donne aucun résultat ? Eh bien, vous vous trompez, car à ce moment-là les qualités du Père céleste commencent à se déverser sur le mari, et voilà que ce bonhomme se met à changer, sans même savoir pourquoi. C’est parce que sa femme, en l’aimant, en lui disant : « Oh, que tu es beau, que tu es intelligent, que tu es sage ! » l’a lié au Père céleste. Il n’est peut-être rien de tout cela, mais ces paroles travaillent dans sa tête et il fait des efforts dans ce sens pour ne pas la décevoir. Ainsi cette femme, qui est éclairée, s’améliore elle-même en faisant des efforts, et en même temps elle transforme son mari.

 

 Collection Izvor n° 214, ch. V,II
La femme collective
Dieu a donné de grands pouvoirs à l’homme et à la femme, mais ces pouvoirs sont différents. Ce que la femme peut faire, l’homme ne le peut pas, et ce que l’homme peut faire, la femme ne le peut pas. La femme fournit la matière et l’homme fournit la vie, c’est-à-dire l’esprit. Tout le monde sait cela dans le plan physique, mais dans le plan divin on passe à côté de ces grands mystères. Désormais, toutes les femmes doivent s’unir pour former ensemble une Femme collective qui donnera naissance à la nouvelle vie dans l’humanité.
…La puissance de la femme est immense, car elle possède un magnétisme spécial sous forme de petites particules subtiles qui s’échappent d’elle. Ce n’est donc pas tellement dans le plan physique qu’elle a le plus de pouvoir, mais dans le domaine des émanations. Si l’on a présenté la femme comme une magicienne, une fée, c’est à cause de ces émanations que lui a données la nature (…)

 

Collection Izvor n° 214, ch. XIII
Le royaume de Dieu, enfant de la Femme cosmique
Quand les femmes décideront de se consacrer au Ciel pour que toute cette matière merveilleuse qu’elles possèdent puisse être utilisée dans un but divin, sur toute la terre on verra s’allumer des foyers de lumière, et le monde entier parlera le langage de la nouvelle culture, le langage de la nouvelle vie, le langage de l’amour divin.
…Donc, désormais que toutes les femmes sur la terre, qu’elles soient mariées ou non, mères de famille ou non, deviennent conscientes de leurs possibilités et décident de contribuer de tout leur être, grâce à leurs émanations subtiles, à la formation d’un nouveau corps collectif, le Royaume de Dieu sur la terre. Qu’elles essaient de voir les choses autrement et elles comprendront que leur état sera amélioré par cet élargissement de leur conscience.
Quand les femmes commenceront à faire ce travail, elles obtiendront la vraie beauté.
…Quand les femmes seront fertilisées – symboliquement – par cette idée de l’Âge d’or, elles deviendront rayonnantes, car cet enfant spirituel leur apportera sa jeunesse et sa beauté. Toutes les femmes ont donc intérêt à nourrir en elles cette idée de la réalisation du Royaume de Dieu, car c’est cette idée qui les vivifiera et les embellira. Je vous présente aujourd’hui un des plus grands arcanes de la science initiatique. Tous ceux qui ont méprisé la femme, qui n’ont pas compris l’importance de son rôle et n’ont pas travaillé avec elle, n’ont rien pu réaliser, parce que c’est grâce à la femme que les idées les plus sublimes ont la possibilité de s’incarner.

 

 Collection Izvor n° 214, ch. XIII

Retrouvez les autres rubriques sur l’Enseignement.