Voyage en Inde - Fraternité Blanche Universelle
Fraternité Blanche Universelle, FBU, Omraam Mikhaël Aïvanhov, enseignement spirituel, spirituality, teaching, Universal White Brotherwood
16067
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16067,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive
 

Le voyage en Inde : 1959-1960

En 1959, son œuvre de disciple est visible et réelle : les premiers centres fraternels ont été fondés.
Les premiers livres ont été publiés à partir de 1946.

Frère Mikhaël et la Fraternité à Izgrev

Frère Mikhaël et la Fraternité au Bonfin

Frère Mikhaël part faire un important voyage spirituel en Inde. Là-bas, il parcourt de nombreuses villes et régions, il visite des ashrams, il est reçu par plusieurs Maîtres célèbres de l’hindouisme. C’est en Inde qu’il reçoit la confirmation de sa mission d’instructeur et un nom nouveau : Omraam.

C’est un nom sacré, initiatique : om représente ce qui dissout, raam ce qui condense.

Le nom Omraam

Ce nom, commente Georg Feuerstein, est composé de Om et Ram, deux mantras bien connus en Inde qui sont des mots sanskrits chargés de pouvoir.

  • Om est le mantra le plus sacré pour les Hindous. Il représente l’Absolu ou le Divin.
  • La syllabe Ram, écrite en français « Raam » pour qu’elle soit correctement prononcée, est le mantra qui représente l’élément feu.

Aïvanhov expliquait le sens initiatique de son nom comme suit : « D’ailleurs le nom que l’on m’a donné dans l’Inde, Omraam, correspond aux deux processus « solve » et « coagula » des alchimistes : Om dissout les choses, les rend subtiles, et Raam les matérialise, les concrétise. Le nom Omraam est donc tout un processus de concrétisation : l’idée invisible, impalpable qui doit s’incarner sur la terre pour que le monde entier puisse la voir, la toucher. »

Jusqu’à ce jour, il avait refusé d’être appelé Maître par ses disciples. Il s’était toujours considéré lui-même comme disciple de son propre Maître, Peter Deunov. Maintenant tout était changé. Ses disciples insistaient pour lui témoigner le respect qui lui était dû et, finalement, il accepta qu’on l’appelle ” Maître “.

Un vrai Maître, dit-il, est quelqu’un qui connaît la vérité, qui comprend parfaitement bien les lois et les principes de l’existence et les respecte. Il a aussi la volonté et la capacité de maîtriser son monde intérieur et d’utiliser cette maîtrise dans le seul but de « manifester toutes les qualités et les vertus de l’amour désintéressé. »

Le désintéressement est l’amour non égoïste dont la plus haute expression dans notre univers immédiat, selon Aïvanhov, est le soleil.

Il ajoute : « L’idéal du disciple est de se dégager de toutes les limitations, de rejeter toutes les entraves, pour devenir comme la lumière. »

Les entraves dont parle Aïvanhov, sont les limites établies par l’égo-personnalité, qui nous empêchent presque totalement de voir les choses telles qu’elles sont, et de penser, sentir et agir en accord avec la Réalité.

Georg Feuerstein
Le mystère de la lumièreEditions Prosveta

 

 

À son retour en France, ses disciples, surpris par son changement physique et son rayonnement, insistent pour l’appeler « Maître ». C’est à cette période qu’il indique son nouveau nom : Omraam Mikhaël Aïvanhov. Toutes ses œuvres seront publiées sous ce nom.

Dans les années qui suivirent son retour en France en 1960 et jusqu’à son départ pour l’autre monde le 25 décembre 1986, le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov donna, toujours gratuitement, des milliers de conférences en France et dans de très nombreux pays.

 

Son enseignement a une envergure universelle, et les méthodes qu’il donne répondent de plus en plus au changement des mentalités et aux problèmes posés par la vie quotidienne. Sa préoccupation constante a toujours été, comme il le disait lui-même, d’être utile à ses contemporains, de les aider à trouver en eux-mêmes les forces qui y ont été déposées par le Créateur, et de participer à la réalisation d’une famille planétaire profondément fraternelle, d’un âge d’or pour l’humanité.

 

Vous pouvez trouver des extraits de conférence sur la chaîne fbuOMA sur Youtube

Retrouvez la page sur le Maître