Activités - Tâches au quotidien - Fraternité Blanche Universelle
Fraternité Blanche Universelle, FBU, Omraam Mikhaël Aïvanhov, enseignement spirituel, spirituality, teaching, Universal White Brotherwood
16373
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16373,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive
 

Les tâches au quotidien

Faire resplendir chaque geste de la vie quotidienne comme une goutte de rosée au soleil.

Bienfaits d’un travail physique quotidien
Si vous demandez à certaines personnes de faire un travail physique, elles sont scandalisées : comment peut-on leur demander quelque chose d’aussi indigne d’elles ! Eh bien, c’est là qu’elles se trompent. Le travail physique est indispensable pour l’évolution de chacun. Même si rien ni personne ne vous y oblige, vous devez vous y obliger vous-même, sinon cela se reflètera de façon négative sur votre santé physique et même psychique.
Si vous saviez l’utilité de l’activité physique, même pour l’éclaircissement de la conscience et pour l’avancement spirituel, vous feriez votre possible pour avoir toujours quelque chose à nettoyer, à laver, à planter, à coudre ou à bricoler.
Œuvres Complètes, tome 20 (2008), 8 juillet
 
L'utilité de l'activité physique
Oui, celui qui fait un travail dans le plan physique en y mettant toute sa conviction et sa conscience, sent naître en lui une chaleur, un amour pour ce travail : son cœur se réjouit et une clarté jaillit dans son esprit. Le travail dans le plan physique est donc indispensable pour l’évolution de chacun. Même si personne ne vous le demande, vous devez vous y obliger vous-même : cela se reflétera d’une façon bénéfique sur votre santé d’abord, bien sûr, mais aussi sur votre compréhension des choses. Chez vous, chaque fois que vous avez l’occasion de nettoyer, de ranger, de laver, de coudre, de bricoler, faites-le, ne vous montrez jamais négligent. Dites-vous bien que ce n’est pas en laissant le travail matériel à faire à d’autres, que vous vous montrerez plus évolué.
…La véritable lumière, on ne la perd pas en travaillant : au contraire, si vous travaillez, elle ne vous quitte plus. Grâce au travail vous comprenez mieux les choses, vous faites des découvertes : ne le laissez pas aux autres sous prétexte que vous êtes en conversation avec les anges ou avec Dieu.
Brochure n° 2 page 8 : “Le spiritualiste dans la société”
Donner un sens à nos travaux
Beaucoup s’imaginent qu’être spiritualiste, c’est se consacrer uniquement à la méditation et à la prière. Non, n’importe quel travail, qu’il soit physique, intellectuel ou même mystique, devient extrêmement prosaïque quand on n’introduit pas en lui une idée sublime, un idéal supérieur. Et inversement, n’importe quel travail prosaïque peut être spiritualisé si on sait y introduire un élément divin.
La spiritualité ne consiste pas à refuser toute activité physique, mais à tout faire en vue de la lumière, par la lumière et pour la lumière. La spiritualité, c’est de savoir utiliser n’importe quel travail pour s’élever, s’harmoniser, se lier à Dieu.
Oeuvres Complètes –  tome XX (éd. 1984), 8 janvier
 
Des gestes harmonieux
Quand vous touchez ou déplacez les objets, faites-le comme si tout votre corps était en train de chanter et de danser, et vous verrez que l’harmonie de vos gestes se reflètera sur vous toute la journée. Les gens donnent des coups de pied aux meubles, claquent les portes, bousculent les chaises sans s’apercevoir que la façon dont ils font les choses les met dans tel ou tel état. Mais essayez, un jour où vous êtes nerveux, en colère, dites : « Ah ! c’est le moment de faire des exercices. » Prenez alors un objet, donnez-lui quelque petites caresses, comme ça, gentiment, et à ce moment-là vous sentirez déjà que vous transformez quelque chose en vous, que vous changez les courants.
Œuvres Complètes, tome XIII : La nouvelle terre, p. 32